Appel à communication – “Corps”. Cahier Numéro 12

Dans l’œuvre de l’écrivain franco-mauricien, le corps est un protagoniste incontournable et multiforme : corps fiévreux[i], corps féminin[ii], corps biologique[iii], corps érotique[iv], corps de l’ailleurs[v], corps-langage[vi], corps vécu[vii], écriture-corps[viii], corps phénoménal[ix]… Comme le montrent les études citées, il n’existe pas un concept ou une vérité du corps, mais une mosaïque de corps. C’est au défi de retrouver, dans toute son extension et son intensité, la question du corps chez Le Clézio que le numéro 12 des Cahiers entend répondre. L’objectif est de rassembler les langages différents de cette notion aussi complexe que la réalité qu’elle recouvre, de leur donner une cohérence et de permettre aux lecteurs de tracer eux-mêmes un chemin de connaissance pour appréhender le corps et ses nombreuses facettes à partir de l’œuvre du prix Nobel, notre contemporain[x], prouvant une nouvelle fois combien celle-ci bat aux mêmes pulsations que son époque tout en exprimant un rythme singulier.

Cliquez ici pour voir l’appel complèt

Pour Les propositions, à envoyer à l’adresse jfeyerei@ulb.ac.be pour le 31 octobre 2017, doivent contenir un résumé (200- 250 mots), une bibliographie, un titre et une notice bio-bibliographique (environ 5 lignes).

 

[i] Danou Gérard, « De la fièvre, ou du corps fiévreux à la fièvre du corps (La Fièvre de Le Clézio et la Montagne magique de Thomas Mann) », Le Corps souffrant. Littérature et médecine, Seyssel, Champ Vallon, 1994, p. 57-76.
[ii] Delmeule Jean-Christophe, « Figures féminines et poétiques de l’exil : la parole charnelle dans L’Africain », dans Salles Marina et Lohka Eileen (dir.), Les Cahiers J.-M.G. Le Clézio, Paris, Complicités, n°6, 2013, p. 73-83.
[iii] Jean Raymond, « L’univers biologique de J.M.G. Le Clézio », Cahiers du Sud, n°382, 1964, p. 285-288, repris dans La Littérature et le réel, Paris, Albin Michel, 1965, p. 258-263.
[iv] Jollin-Bertocchi Sophie, J.M.G. Le Clézio : l’érotisme, les mots, Paris, Kimé (Coll. « Détours littéraires », 2001.
[v] Kouakou Jean-Marie, « Corps et langage de l’ailleurs et de l’archaïque dans Voyage à Rodrigues », dans Roussel-Gillet Isabelle et Thibault Bruno (dir.), Les Cahiers J.-M. G. Le Clézio : Migrations et métissages, Paris, Complicités, 2011, n°3-4, p. 167-182.
[vi] Martin Serge, « Les enfants de Le Clézio. Des corps-langage fabuleux », dans Roussel-Gillet Isabelle (dir.), Le Clézio aux lisières de l’enfance, Arras, Artois Presses Université, 2008, p. 77-88.
[vii] Salles Marina, Le Clézio, peintre de la vie moderne, Paris, L’Harmattan, 2007, p. 209-238.
[viii] Roussel-Gillet Isabelle, J.M.G. Le Clézio, écrivain de l’incertitude, Paris, Ellipses, 2011, p. 17-40.
[ix] Feyereisen Justine, « Le Procès-verbal de J.M.G. Le Clézio, pierre de touche d’une quête ontologique », Alkemie, n°19, 2017 [sous presse].
[x] Cavallero Claude, Le Clézio, témoin du monde : Essai, Clamart, Calliopées, 2009 ; Salles Marina, Le Clézio, notre contemporain, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, 2006.